Pépinière Ezavin

Tout savoir sur nos plantes

Découvrez comment elles sont envoyées, comment les cultiver ou comment mieux les connaître…

Emballage et livraison

Les commandes sont traitées à réception du règlement et dans l’ordre d’arrivée. La facture est incluse dans le colis.

Les expéditions sont faites les lundis et mardis, par notre transporteur partenaire DPD relai ou livraison à domicile, selon ce que vous avez choisi au moment de l’achat.

Vous recevrez les notifications de livraison directement de la part de DPD, soit par mail, soit par sms.

Les pots des plantes sont emballés individuellement dans un sac plastique pour l’étanchéité. Les feuillages sont protégés dans du papier de soie et du journal.
Dans le carton, les plantes sont emboitées les unes dans les autres. Les feuillages arrivent en général intacts, parfois une ou deux feuilles tordues ou cassées, sans que cela ait une incidence sur la reprise des plantes.
À la réception de votre commande, déballez délicatement, certaines espèces ont des feuillages délicats et/ou cassants.

ATTENTION AUX FAUTES DE FRAPPE EN REMPLISSANT VOS COORDONNEES, ADRESSE ET MAIL : S’il y a une erreur, nous ne pourrons être tenus pour responsables des délais supplémentaires qui en découleront !

Conseils de culture

Retrouvez ici nos conseils de culture thématiques pour  plantes d’intérieur, de véranda et plantes d’extérieur. Ces conseils sont généraux. Il y a bien-sûr des exceptions qui sont indiquées dans les descriptifs des plantes.

Plantes d'intérieur et de véranda

À quelques exceptions près, les plantes que nous produisons sont destinées à la mi-ombre, certaines à l’ombre complète. En cas de pièce très claire, l’ombrage d’une plante de lumière surplombante pourra très bien convenir.
Eviter le soleil direct, qui risque de brûler les feuillages de certaines espèces.
Un environnement lumineux orienté au Nord conviendra aussi.
La lumière que reçoit la plante influe aussi sur le besoin en arrosage : sous nos contrées tempérées, la diminution automnale de la durée du jour doit être accompagnée d’une diminution des arrosages.

En intérieur, la taille des pots et le rythme des rempotages vont jouer sur la croissance de vos plantes.
Pour les fougères, une taille de pot un peu surdimensionnée permet une meilleure régulation de l’humidité dans le terreau. Ce n’est pas le cas pour des plantes comme par exemple les Aspidistra ou Rohdea qui peuvent être rempotés moins fréquemment.

Un terreau léger convient en général, pour peu qu’il soit riche en matière organique : terreau du commerce, amélioré avec un amendement organique par exemple. Il existe dans le commerce des mélanges de ce type déjà préparés.
Pour les plantes à période de repos, choisir un terreau drainant, sans oublier la couche drainante au fond du pot…

La nutrition des plantes, avec des engrais minéraux, à libération lente ou immédiate, ou des amendements organiques saisonniers, est indispensable pour la culture en pot. Les engrais sont directement assimilables, alors que les amendements organiques ont un effet de fond sur le plus long terme.
Il ne faut pas apporter d’engrais pendant la période de repos végétatif, mais dès que la plante démarre. Les engrais à libération lente / amendements ont l’avantage d’un apport régulier, en minimisant les risques d’oubli. Un engrais équilibré, type plantes d’intérieur convient très bien.

Les indications de persistance du feuillage sont celles observées en pépinière. Les espèces tropicales que nous produisons sont pour la plupart persistantes. Certaines espèces subtropicales, telles Polypodiodes formosana (comme d’autres épiphytes), seront persistantes si les T° restent au-dessus de 15°, mais seront caduques en dessous. Lorsqu’une plante perd ses feuilles et passe en repos, il faut réduire les arrosages.

Pour beaucoup de plantes en intérieur, et les bégonias en particulier, l’arrosage doit être fait seulement lorsque le terreau est sec en surface. Enlever le surplus d’eau dans la soucoupe une fois que la motte s’est bien imbibée. Cette alternance sec / humide permet aux plantes de mieux pousser, mieux qu’avec une motte tout le temps trempée.
Ceci n’est pas valable pour les fougères de type tropical, comme Stenochlaena tenuifolia ou Macrothelypteris torresiana par exemple, qui apprécient un sol frais (pas détrempé), pendant la belle saison.
Diminuer les arrosages lorsque les T°, et la longueur des jours diminuent en automne, et reprendre au printemps. Ne pas laisser les pots sécher complètement ; une soucoupe sous chaque pot permettra de suivre le besoin de chaque plante.

Plantes d'extérieur

Tamisée ou partielle, ce sera parfait : sous des arbres, au Nord (+NE & NO) d’une construction, d’un massif d’arbustes.
Certaines fougères de zone aride (Cheilanthes, Pellaea), ainsi que beaucoup de plantes de berges apprécieront une exposition claire à ensoleillée. L’effet du soleil dans le nord de la France n’est pas le même que dans le sud : la fougère-mâle (Dryopteris filix-mas) pousse au soleil dans l’Oise, mais devra être installée à l’ombre dans le Vaucluse.
Certaines plantes sont adaptées à une ombre plus profonde que d’autres, comme les Aspidistra et Ruscus par exemple.

Installer vos plantes de sous-bois dans un sol enrichi en matière organique en surface (sur 20 cm. de profondeur, en dessous c’est le domaine des racines des arbres). Au besoin, faire un apport de compost, terreau de feuille, sable, amendements organiques. Un sol argileux peut être avantageusement mis à profit pour ce genre de plante : les 20 cm d’humus réguleront l’eau au cours de l’année. Un sol sableux devra être amendé en argile.

La meilleure période de plantation est l’automne pour les plantes bien rustiques. Pour les subtropicales et celles un peu plus fragiles, planter dès que le sol se réchauffe (avril, mai, selon les régions).

L’arrosage doit être suivi la première année, et s’espacer ensuite.

Les fougères herbacées et les plantes à fleurs demandent de 1 mois à 1 an en moyenne pour s’installer en pleine terre.

Les plantes vendues en godets carrés ou pots de 10 cm de diamètre sont des jeunes plants à cultiver pour qu’ils expriment pleinement leurs caractères.

Les plantes vendues en pots de 12 à 14 cm de diamètre sont en moyenne à 1 an de la taille adulte selon l’environnement.

Et les pots de plus de 15 cm diamètre et plus sont adultes (selon les espèces. Ceci ne s’applique pas, par exemple, aux plantes grimpantes !).

Même rythme que les autres plantes du jardin pour la plupart : la préparation du sol avant plantation optimise vos dépenses en eau. Les systèmes de micro-aspersion sont très pratiques dans les régions à période sèche marquée. Arrêter les arrosages pendant les gels. En région méditerranéenne, surveiller l’arrosage pendant les hivers secs et ensoleillés. Bassinages bienvenus en été… dans toutes les régions !

Les fougères doivent être protégées des vents forts, surtout desséchants : la plantation au pied de plantes plus grandes ou d’un mur crée souvent un microclimat propice.

Nous avons sélectionné plusieurs fougères et plantes à fleurs adaptées aux rocailles calcaires ou aux lieux semi-arides : Certaines plantes passent en repos (caduques) pendant la saison sèche en été, et poussent en hiver, comme certains Polypodes. Alors que d’autres gardent un feuillage coriace toute l’année, comme les Pyrrosia ou les Ruscus.

Les indications de persistance sont celles observées à la pépinière (Roquefort-les-pins, 06) :

  • Persistant : le feuillage reste vert en hiver.
  • Caduque : Le feuillage sèche quand le froid arrive.
  • Semi-persistant : Le feuillage sèche progressivement au cours de l’hiver.

La plupart des fougères a un démarrage printanier : les jeunes pousses sortent au printemps. Au contraire, certains Polypodium, en environnement sec, perdent leurs frondes en été : les jeunes crosses sortent alors en automne et la plante est en végétation pendant l’hiver.
Toutes les plantes que nous vendons sont vivaces*, même si certaines sont caduques (perdent leurs feuilles pendant une partie de l’année). Mais toutes ne sont pas rustiques** au même froid hivernal.

* Vivace : se dit d’une plante qui vit plusieurs années.
** Rustique : se dit d’une plante qui supporte des périodes de gel en hiver.

Les indications de rusticité font référence au tableau des « zones de rusticité » établi par le Ministère étatsunien de l’agriculture (United States Department of Agriculture) USDA (https://www.plantmaps.com/interactive-france-plant-hardiness-zone-map-celsius.php). (+ carte et tableau à insérer sur la page) Elles sont basées sur les moyennes des températures minimales sur plusieurs années (1978-2007).
L’article Wikipédia permet de préciser la portée de ces informations : l’exposition du terrain, la nature du sol, etc, sont des paramètres qui viennent nuancer ces valeurs.
Dans le livre Fougères Rustiques pour le jardin, nous mentionnons un article de la Revue Européenne de Géographie très bien fait sur les zones climatiques de France.
Ces indications sont recueillies dans la littérature, ou testées dans notre jardin d’essais. Le microclimat autour de la plante a une grande importance pour la rusticité réelle au jardin.
La préparation du sol contribue, par le drainage de l’eau qu’elle crée, à une meilleure résistance des espèces, en particulier au froid.
La protection hivernale des espèces sensibles peut être faite avec des frondes sèches (fougère-aigle) ou un voile d’hivernage, recouvert d’une bâche plastique au besoin.

Les Bégonias d'intérieur

Les bégonias que nous vous proposons sont cultivés sous ombrage en extérieur pendant la belle saison. En hiver, ceux supportant le gel sont gardés en tunnels non chauffés. Les autres sont maintenus hors gel (5°C, les plantes sont alors en repos végétatif). Les variétés les plus sensibles sont conservées en terrarium (lien vers catégorie « plantes pour terrarium »).

Nous avons indiqué les noms de cultivars que nous avons pu trouver sur internet : nous nous référons aux sites du Conservatoire de Rochefort et à celui de l’Association Française des Amateurs de Bégonia : AFABEGO) et dans les livres. Mais sans n’être sûr de rien : les dénominations sont nombreuses, changent d’un pays à l’autre, tous les hybrides ne sont pas répertoriés… Les spécialistes sauront à coup sûr s’y retrouver. En tout cas, les plantes que nous vendons sont conformes aux descriptions faites et aux photos présentées.

Veiller à les installer dans un endroit clair sans soleil direct, et sans courant d’air.

Privilégier un terreau drainant, pour que les plantes puissent être mises « au sec » facilement en hiver si besoin. Un terreau léger convient en général parfaitement, pour peu qu’il soit riche en matière organique : terreau du commerce, amélioré avec un amendement organique par exemple. Il existe dans le commerce des mélanges de ce type déjà préparés.

Nous avons testé beaucoup de ces bégonias en intérieur, et à part ceux qui doivent être mis en terrarium, tous donnent satisfaction. Pour peu que l’arrosage ne soit pas trop fréquent : il faut attendre que le terreau sèche en surface avant d’arroser de nouveau. Attention à ne pas trop arroser, surtout si les températures sont basses. Les bégonias résistent en général beaucoup mieux à un manque passager d’eau qu’à un excès. Eviter de mouiller les feuillages.

En général, il faut rempoter les plantes en pot tous les deux ans, dans un pot d’un diamètre plus grand de 4 à 6 cm.
Lorsque les sujets sont déjà dans des gros pots, plus de 50 cm de diamètre, changer le terreau de surface tous les 2 à 3 ans.
Les fleurs fanées et les feuilles anciennes doivent être enlevées régulièrement, en particulier en hiver.

Certaines espèces de bégonias nécessitent un climat où l’humidité est élevée et constante. Ils doivent être cultivés en terrarium ou serre chaude. Des modèles de terrariums avec éclairage intégré sont disponibles dans le commerce et donnent de très bons résultats. Ces espèces de Bégonia de terrarium ne sont expédiés que quand les conditions climatiques le permettent. Pas d’expédition quand les températures sont en dessous de 12°C.

Mur de plantes / végétaux

Nous avons le plaisir de vous proposer une gamme de plantes adaptées à vos murs végétaux (lien vers l’étiquette) d’intérieur ou d’extérieur :
C’est une sélection de plantes naturellement adaptées à des endroits escarpés, et donc adaptées à la culture à la verticale.

Les réalisations de murs sont maintenant nombreuses. Retrouvez les plus spectaculaires murs créés par Patrick Blanc autour du monde depuis plus de 30 ans sur son site magnifiquement illustré : sur le site www.murvegetalpatrickblanc.com

  • Plantes pour terrains secs : La pépinière Filippi, à Mèze (34) propose tout un choix de plantes adaptées aux zones sèches et ensoleillées.
  • Plantes d’Afrique du Sud : La pépinière Issa produit et propose une impressionnante gamme de plantes produites sur place, à la suite de leurs nombreux voyages en Afrique australe.

Le site de Patrick Blanc, chercheur au CNRS et inventeur du mur végétal présente des centaines de murs créés par Patrick Blanc dans le monde et des milliers de photos de plantes dans leur milieu naturel, une mine d’informations uniques !

En savoir plus sur les plantes d'ombre

Retrouvez ici les sites web et professionnels « coup de cœur » que nous vous conseillons de découvrir pour tout savoir sur les plantes d’ombre.

  • Plantes pour terrains secs : La pépinière Filippi, à Mèze (34) propose tout un choix de plantes adaptées aux zones sèches et ensoleillées.
  • Plantes d’Afrique du Sud : La pépinière Issa produit et propose une impressionnante gamme de plantes produites sur place, à la suite de leurs nombreux voyages en Afrique australe.

Le site de Patrick Blanc, chercheur au CNRS et inventeur du mur végétal présente des centaines de murs créés par Patrick Blanc dans le monde et des milliers de photos de plantes dans leur milieu naturel, une mine d’informations uniques !

Shopping Cart
EN
Scroll to Top